Tips / Astuces

NOS INGÉNIEURS-CONSEILS SONT À VOTRE DISPOSITION POUR VOUS AIDER, MAIS

 

 

A. Ne vous laissez pas leurrer : la Sécurité n’est pas un jeu !

 

  • Demandez le procès verbal avant de choisir l’entreprise, plutôt qu’après : vous gagnerez du temps et éviterez des discussions stériles avec le fournisseur.
  • Vérifiez que vos produits choisis sont intégralement (dimensions, vitrages, équipements) couverts par le PV d’essai (ou agrément Benor). Tout procès verbal est valable uniquement pour des portes ou ensembles du même type, de taille similaire (spécifiée dans le PV), avec des équipements identiques et installés selon les mêmes méthodes de pose.
  • Vérifiez que les performances attestées par le PV sont bien celles en vigueur dans le pays d’installation. En effet, malgré une méthodologie d’essai commune en UE, chaque pays reste libre du choix de son niveau de sécurité, et donc, d’imposer telle ou telle performance (par exemple : EI1 en Belgique, EI2 en France).
  • Un PV d’essai doit être issu d’un laboratoire agréé européen.
  • Toute extension d’un PV doit être agréée par écrit par les autorités compétentes.
  • Toute porte technique proposée par un fabricant n’est pas forcément couverte par un PV réussi et valide dans le pays d’installation.
  • Un PV d’essai n’est pas une certification : seuls des contrôles d’organismes certificateurs peuvent garantir que le système de production assure la conformité au procès verbal (BENOR, NF, ISO, …).
  • L’architecte reste toujours conjointement responsable de la décision d’achat du produit choisi.
  • Lors d’une demande de prix, seul l’accompagnement de cette demande par un cahier des charges qui détaille les performances requises à court terme et à long terme (plutôt qu’une simple description d produit), permettra d’avoir des réponses comparables.

 

>>> Retour à la table des matières <<<

 

 

B. Comment optimiser votre budget ?

 

 

Bien analyser les besoins de votre client

 

Faites appel à un de nos ingénieurs conseils via : >>> Contacts <<<

 

 

Eviter des suppléments par la suite

 

  • l’usage des portes : trafic intense, charges lourdes, passage de chariots
  • performances additionnelles nécessaires (acoustique, contrôle d’accès, etc.)
     
  • adaptation aux conditions atmosphériques, à l’environnement interne (cuisines, présence de produits chimique, cris, etc.) ou externe (maritime, zone de forte criminalité, vandalisme, bruit, etc.)
  • bien définir les dimensions et la position des baies : passage utile et trafic aisé, sens des portes
     
  • ventilation intégrée, vitrage adéquat
  • choix des accessoires nécessaires : barre antipanique, ferme-porte, tirant, boule fixe, chaîne de retenue (contre le vent), contrôle d’accès, …

 

Eviter le suréquipement

 

  • Vérifier la cohérence de la conception de la porte elle-même (ex : serrure anti-effraction de haut niveau avec vitrage non sécurisé !).
  • Vérifier la cohérence des performances de la porte dans son environnement (ex : porte anti-effraction sur cloison en plâtre ou à côté d’un châssis vitré non sécurisé !).
  • Veiller à l’adéquation des performances exigées pour les portes, par rapport à la stratégie de gestion de risques de l’entreprise.

 

Réduire votre budget

 

  • Dimensions. Puis-je jouer avec la dimension des portes pour abaisser mes coûts ? Le système de fabrication de portes comporte des seuils qui, une fois dépassés, engendrent une augmentation significative des coûts de production. Dès lors, il faut se poser la question : puis-je jouer marginalement sur la dimension des portes pour abaisser significativement le coût des portes ?
  • Simple / double : Une porte simple plus large peut avantageusement remplacer une porte double (exemple : sortie de secours)
     
  • Choix des finitions. Peinture ou sa couleur naturelle d’acier? Eviter la peinture peut réduire le coût de votre porte de 20%.
  • Choix du type de porte (exemple : une porte va-et-vient peut être avantageusement remplacée par une porte battante à double circulation.
     
  • Cumul des performances : un sas de 2 portes peut parfois être remplacé par une seule porte qui cumule les performances (exemple : acoustique + coupe-feu)

 

>>> Retour à la table des matières <<<

 

 

C. Cumuler les protections, c’est vraiment optimiser votre confort à un coût minimal.

 

Vision à long terme

 

  • Prévoyez les besoins futurs en intégrant des protections dès la conception du bâtiment.

Exemple :

Aujourd’hui les protections coupe-feu et acoustiques commencent à être des exigences de condition de travail. Intégrer cette deuxième protection représente un coût marginal mineur. De même, y intégrer la protection anti-effraction représentera un coût marginal intéressant pour des résultats significatifs.

 

Optimisation de l’espace

 

  • Gagnez les m² et l’encombrement d’un sas en cumulant les performances acoustique et coupe-feu sur une même porte.

 

>>> Retour à la table des matières <<<

 

 

D. Rendre votre client satisfait à terme

 

  • Le prix d’achat d’une porte n’est pas son coût global !
     
  • Le coût de réparation d’une porte n’est pas le même, d’un fabricant à l’autre.

Un système d’assemblage par vissage, de type mécano, comme Metal+ Inside, est plus avantageux qu’un ensemble soudé car il offre la possibilité de :

 

  • régler/remplacer les paumelles par vissage,
  • remplacer les équipements
  • remplacer uniquement le vantail de porte
  • etc
     
  • Exigez des fabricants un niveau de garantie
  • quant à la longévité des performances de protection
  • quant à la longévité de la fonctionnalité du bloc-porte (une porte qui ne se ferme plus perd automatiquement sa protection coupe-feu / anti-agression / acoustique requise)
  • quant au coût de maintenance
  • quant à la disponibilité des pièces de rechange

 

>>> Retour à la table des matières <<<

 

 

E. Pourquoi choisir un bloc-porte en acier ?

 

Les atouts des portes en acier

 

1) Solidité


L’acier est un matériau moderne d’une durabilité exceptionnelle, résistant tant aux sollicitations mécaniques que dynamiques, à un coût très compétitif. Les blocs-portes en acier sont dès lors très appréciés aussi bien dans les bâtiments industriels que dans les bâtiments publics, où ils doivent faire face à des sollicitations mécaniques élevées lors d’usages fréquents et rudes. Les dégâts éventuels se laissent en outre aisément réparer, ce qui n’est pas le cas pour les autres matériaux.

 

2) Eco friendly
 

Longue durée, réparable, recyclable à 100%, il n’a pas besoin de peinture (selon le type d’acier).

 

3) Feu


En protection incendie, l’acier présente des qualités intéressantes comme un point de fusion au-delà de 1200°C et l’absence d’émission de gaz toxiques.

 

 

>>> Retour à la table des matières <<<